En trouvance d’âme


Béance… qui trouve écho dans le serrement du cœur, le nouement des entrailles face à l’Histoire qui, implacable, détruit et oblitère la mémoire.

Évidées, sans suc, telles apparaissent ces nombreuses niches oubliées.

Mais, qui sait ? Peut-être sont-elles simplement en trouvance d’âme…

Qui sait si un jour, elles ne retrouveront pas des voisins sensibles qui leur offriront d’être, de nouveau, écrins de sainteté…

Note : les niches sont toutes du centre de Toulouse.
Publicités
Cet article a été publié dans Au coin des rues, Curiosités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s