Couvrez ce sein, que je ne saurais voir…

Le 12 mai, sa fête est passée inaperçue en France mais, dans son pays, Jeanne n’est pas oubliée.
Princesse du Portugal, Jeanne (1452-1490) fut portraiturée dans ses atours ainsi qu’il convenait à son rang.

L’œuvre fut traduite en dessin et circula jusqu’à Anvers où le burin de Cornelis Galle s’en empara (estampe en haut, à gauche). Sans doute fallait-il animer un peu ce portrait figé et, à défaut d’intervenir sur la physionomie, l’artiste donna de la chair à la naissance des seins.
La planche parut en 1621 dans un ouvrage que le jésuite Antonio Vasconcellos consacra aux rois et reines du Portugal.
La transformation fit-elle scandale ? En 1639, la planche fut réutilisée par Juan Caramuel Lobkowitz qui demanda aux graveurs d’y apporter des modifications. Pudiquement, la poitrine fut couverte d’une gaze délicate, précieusement boutonnée à la gorge.

Jeanne, quittant le monde, fut le joyau du monastère des dominicaines d’Aveiro. Quand vint l’heure de la reconnaissance de son culte, en 1693, la princesse céda la place à la moniale sous le burin de Louis Gomier, un français installé dans la ville éternelle.
En tout bien et tout honneur…
Le gentilhomme français, voyageant en Flandre, dans De l’abus des nuditez de gorge (1677), pouvait être rassuré ; ni lui, ni Jeanne ne tombaient sous le coup de ce jugement : « Et il est d’autant plus nécessaire de détourner nos regards de dessus ces femmes dont la gorge et les épaules sont découvertes que, selon la pensée du même patriarche, il est difficile de concevoir quelle place Dieu peut trouver dans une âme que les yeux ont trahie et dans laquelle ils ont fait entrer ces images impures, qui occupent et qui troublent toutes ses puissances ».
Jeanne, princesse et moniale, préservée par grâce, méritait d’être regardée et vénérée.

Son peuple le sait mieux qu’aucun autre.

Notes sur les images et les ouvrages : à venir d’ici peu.
Publicités
Cet article a été publié dans Estampes, XVIIe siècle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s