Estampage intime

sam_0039-copie-2

Il arrive de se demander ce que certaines personnes ont dans le cœur… cœur tendre ou cœur de pierre…
En celui de Marguerite de Castello, tertiaire dominicaine, il y avait justement  trois pierres qui y furent retrouvées après sa mort, en 1320.

Sur la première était gravée la Vierge Marie couronnée et sur la troisième saint Joseph avec une dominicaine agenouillée. Les dévotions de Marguerite s’étaient imprimées au plus profond de son être.
La deuxième reflétait la scène de la Nativité et c’est tout naturellement qu’en 1630, il fut choisi d’en faire une carte de vœux.

De pierres, miroirs de son âme, le cœur de Marguerite était tendre.
Aveugles, ses yeux ne contemplaient le mystère qu’au plus profond de l’être.
Le sceau du Verbe fait chair y était cacheté.

 Note : La date de l’image est inscrite en chronogramme.
Publicités
Cet article a été publié dans Curiosités, Estampes, XVIIe siècle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s