Tel le roseau

Anges PoitouDe sa gangue d’enduit dégagé, Gabriel veille sur l’atelier de calligraphie arabe. Monde invisible révélé. Dignité droite pour une annonce solennelle, toute de bénédiction.

Par le salut offert, son corps s’incline, mains à la rencontre des âmes. Monde indicible d’un dialogue secret. Le martyr est paré d’une stola (robe ou étole) de lumière et de sang, le sien, celui de l’Agneau sacrifié et vivant.

Tel un roseau au vent de l’Esprit, la courbe de l’adoration s’accentue. Monde de gloire au-delà de toute image…

…images chrétiennes, lignes souples arabes. Histoire inscrite dans le temps et déchiffrable seulement hors du temps… dans un monde encore invisible aux yeux émerveillés de beauté et embués de larmes de souffrance.

Notes :
Image de gauche : archange Gabriel (?), bas-relief découvert sur la façade d’une maison de Montmorillon (Vienne).
Image centrale : ange des martyrs, église Saint-Hilaire, Poitiers (fin XIe siècle).
Image de droite : anges adorateurs, porche de l’église abbatiale de Saint-Savin (début XIIe siècle).
Publicités
Cet article a été publié dans Au coin des rues, Peintures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s