Des vertus bien légères

Eventail Vertus théologales PH 2Qui l’eût cru ? D’un coup de main, d’un vent d’esprit, les vertus théologales déployèrent au XVIIIe siècle d’inattendus charmes en tenues champêtres.

Claquement sec, roue savante… le jansénisme semble s’être bien loin envolé…

Jolie découverte de Pierre-Henri Biger, spécialiste de ces splendides objets tout autant utiles que futiles.

Note :
Pierre-Henri Biger (pierrehenri.biger@eventail.net) remercie par avance toute personne susceptible de dialoguer avec lui au sujet de cet éventail et de tout autre.
Publicités
Cet article a été publié dans Curiosités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s