Vides d’oubli

image005Les pas s’éloignent de la cathédrale… L’Enfant ouvre largement les bras. Accueil de celui qui vient à Lui, envoi de celui qui s’en retourne… Le coeur est encore enclos des prières dites à l’unisson.

Les pas filent sans quitter l’axe de la rue. L’esprit commence à vagabonder pour revenir de temps en temps au visage de la Mère…

Rue croisée. Grillage percé, pensées pieuses envolées…

… remplacées par le souci du quotidien. Visiblement pas celui de Nazareth dont la rue porte le nom.

Vides d’oubli. Jusques à quand ?

Publicités
Cet article a été publié dans Au coin des rues. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s